stras ht

facbook

Chants juifs de la chorale sépharade de Strasbourg

Chanter, c’est adresser à Dieu ses prières du fond de son âme, c’est atteindre le degré le plus élevé de ferveur et d’adhésion à son créateur. A chaque cérémonie de brith milah (circoncision), de bar mitzva, de mariage, de fête publique ou familiale, des piyoutim (poèmes liturgiques) sont chantés.

 

Appelées veillées de bakachoth au Maroc, des chants de supplication (les bakachoths) étaient chantés en hiver. La nuit, la tonalité et le sens de ces chants, donnaient une dimension mystique particulière à ces veillées.


La chorale David Hamelekh interprétera des piyoutims et des bakachoths, avant de se joindre à l’Orchestre Samaa Ouazzani de Fès, pour clore le festival, dans une belle rencontre musicale et fraternelle.